Logo Google play - Logo Windows Store - Logo

Ratatouille: quels enjeux pour Disneyland Paris ?

Ratatouille: quels enjeux pour Disneyland Paris ?

Ecrit le 25/01/2014 à 20:50 Mise à jour: 23/02/2015 à 11:18 15 commentaires

Ratatouille. Ce nom, ce plat, mais surtout ce film. Un film Disney-Pixar aux 7 705 264 entrées rien qu'en France en 2007. Une renommée internationale, des personnages connus de la nouvelle génération mais aussi de l'ancienne, ce film s'est imposé comme représentant du Paris au XXIèeme siècle, avec ses restaurants, ses amoureux, ses bateaux-mouches... Il était donc tout naturel que lorsque arrivée une zone représentant la France, Ratatouille ne serait pas loin. Et quelle surprise de voir en 2012 des rumeurs sur une attraction totalement basée sur Rémy et son histoire. Le petit rat ne s’arrêterait pas à un simple E-Ticket, non, il vient avec toute une zone Parisienne, où le Paris idéal est représenté. En effet, avec son restaurant, le Bistrot chez Rémy, sa boutique, Chez Marianne Souvenirs de Paris, mais aussi ses toilettes, sa fontaine, sa place et ses façades Haussmanniennes, typiques de Paris. Mais cette zone totalement inédite dans l'histoire des Walt Disney Imagineering au prix de 120-150 M$ va-t-elle apporter un nouveau souffle sur le resort français comme espéré, qu'en attend Disneyland Paris ?

Tout d'abord cette nouvelle zone a un enjeu important : dynamiser le Parc Walt Disney Studios . En effet, ce parc a accueilli 2,6 millions de visiteurs en 2008, quand son grand frère d'à côté en attirait 5 fois plus ! Il est donc devenu primordial au resort de concentrer ses nouvelles attractions dans ce parc. Car aujourd'hui une famille type (parents, enfants de tout âge,voire grands-parents) ne passera pas plus d'une journée complète, si ce n'est moins, sur ce parc, quand on en passe 3 ou 4 au Parc Disneyland. Les attractions des Walt Disney Studios étant soient pour les plus jeunes, soient pour les plus âgés (malgré quelques exceptions telles que Toy Soldiers Parachute Drop, Studio Tram Tour : Behind the magic ou Moteurs... Action ! Stunt showspectacular) ce parc peine à attirer des familles avares de souvenirs et d’attractions familiales, son public étant principalement composé de groupes de jeunes ou de familles mais avec des enfants en bas âges ! Et ce n'est pas la maigre, mais existante, cavalcade qui ne les fera rester plus tard.

La Place de Rémy, et tout ce qui s'ensuit, se doit donc de proposer une nouvelle expérience familiale complète unique aux visiteurs, qui devra les attirer afin de découvrir la magie de ce parc. Car cette nouvelle zone ne sera pas un simple passage pour aller à une attraction, ce sera un lieu de vie, où l'on pourra y rester aussi longtemps qu'on le souhaite, faire l'attraction, flâner dans la boutique, aller au restaurant, se promener et admirer la place, et pourquoi pas refaire l'attraction ! Ainsi, les visiteurs pourront rester plus longtemps dans ce parc, et cette nouveauté apporte ainsi un nouveau souffle sur ce parc des fois déserté. Et les imagineers ont bien compris l'enjeu de la zone en s'attardant sur une lieu complet, mais aussi pleins de détails, qui ne devront pas décevoir le public !

De plus, Disneyland Paris veut à travers sa zone attirer une nouvelle clientèle étrangère. En effet, le nombre de visiteurs anglais, russes mais aussi brésiliens ne cesse d'augmenter et le Paris idéal est encore très présent dans la tête de nombreux étrangers. Ainsi, avec cette zone représentant le Paris parfait du film, les visiteurs seront immergés dans leur rêve de Paris, et ne sauront que satisfait par cette expérience, et c'est grâce à cette zone que Disneyland Paris espère « tirer sur la couverture » de Paris, et récupérer une nouvelle clientèle envieuse de la France stéréotypées.

Cependant les visiteurs étrangers ne sont pas les seuls concernés par le thème Parisien/Français. En effet, les français, provinciaux ou pas, sont aussi concernés. Avec un nombre en baisse de visiteurs français, le parc fait appel aussi au patriotisme français, en donnant le nom de Marianne par exemple à sa boutique (sans compter que ce nom est aussi un clin d’œil à Marianne Sharpe, une des meilleures Directrice Merchandise de Disneyland Paris d'après certains). Sans compter les multiples clins d’œils à la France, tels que la boulangerie, ou encore la façade « Chocolat Vinay », une chocolaterie situé à Ivry-sur-Siene, limitrophe de Paris, et donc connu par certains franciliens. Ce sont ce genre de détails qui sauront piquer la curiosité des visiteurs.

Mais Disneyland Paris ne vise pas non plus seulement les visiteurs venant 1 ou 2 fois par an, et espère aussi agrandir sa communauté de fan. Après un début de communication envers ses fans, Disneyland Paris serait en train de les écouter de plus en plus, et peut-être que la proposition de certains fans qui espèrent des célébrations dans ce mini-land les jours de 14 juillet, et l'apparition fréquente des personnages parisiens autre que Ratatouille (Aristochats, Le Bossu etc...) seront entendues, ce qui tordrait ainsi le cou à ceux clamant assister à une “tchernobylisation de la culture”. Disneyland Paris espère ainsi ici attirer une clientèle plus large et nouvelle mais aussi faire revenir les habitués du resort.

Mais Disneyland Paris repose aussi ses espoirs sur cette zone pour la simple et bonne raison que c'est elle qui risque de décider pour les futurs investissements et nouveautés. En effet, en fonction de son succès, sa capacité à attirer du monde et/ou une clientèle plus riche, l'argent rentré dans les caisses, quasi-vides, du parc sera le seul utilisable pour de futures attractions, ou d'autres projets. Aussi, c'est à Disneyland Paris à travers ce mini-land de faire ses preuves auprès de la Walt Disney Company, et montrer de quoi est capable le resort français. En effet, malgré quelques attractions uniques, tels que Phantom Manor ou bien encore notre château, Disneyland Paris a tout intérêt à ne pas mettre de côté une nouvelle exclusivité . C'est pour cela que Ratatouille : l'aventure totalement toquée de Remy doit prouver, à travers sa 3-D , l'utilisation de dômes, ainsi que des véhicules trackless inédits dans notre parc, la capacité au parc français de se placer sur la scène internationale côté attraction. Car tous ces éléments ne pourront que nous hisser sur les hautes marches des attractions immersives des parcs à thèmes, mais surtout, avoir une exclusivité française. Cette attraction, une exclusivité mondiale rappelons-le, est unique en son genre, et saura mêler les meilleurs effets, pour une expérience incroyable ! Mais les imagineers ne se sont pas arrêtés là, ils avaient aussi la lourde tâche de remonter le niveau des restaurants des Walt Disney Studios.

En effet, après des restaurants considérés comme des cantines par certains guests, le Bistrot chez Rémy saura remonter la barre, du moins on l'espère avec sa grande salle de plus de 350 couverts, avec vue sur l'attraction d'un côté et véranda de l'autre et où comme pour l'attraction nous sommes à la taille des rats et sommes entourés d'objets du quotidien démesurés. Mais la Place de Rémy n'est pas en reste sur la beauté, et ce lieu deviendra vite un lieu incontournable du parc. Là est aussi l'enjeu de Disneyland Paris, montrer que malgré des dettes colossales, ils sont capables de rivaliser avec les plus grands parcs, Disney ou autres, en matière de créativité, d’ingéniosités et de nouveautés et s'imposer au niveau mondial ! Et réussir à apporter les fonds nécessaires pour de nouveaux investissements.

Enfin, Ratatouille et son land ont un enjeu majeur auprès des fans du complexe français ! En effet, ces nouveaux éléments dans le resort sont, espérons-le, le précurseur du renouveau de Disneyland Paris, mais surtout des Walt Disney Studios. Malgré un thème appétissant, le thème de ce mini-land s'éloigne, comme l'a fait Toy Story Playland en 2010, de la storyline du parc. En effet, avec des attractions sans rapport direct avec le cinéma, si ce n'est qu'elles sont issus de film d'animation, le fait que le parc n'ait pas continué dans le sens du cinéma nous indique la volonté probable des dirigeants d'entamer la refonte des Walt Disney Studios, et ainsi abandonner le thème principal, jugé trop restrictif par certaines et désuètes par d'autres.

En effet, ce parc, des fois considérées comme une grosse fête foraine, doit aujourd'hui entamer la construction de son nouveau visage, attendue pour 2018 d'après certains sites non officiels du resort français. Avec cette nouveauté, le parc doit pouvoir être en mesure de garder ses visiteurs plus longtemps, comme dit plus haut, et à long terme proposer une expérience semblable à celle du Parc Disneyland, c'est-à-dire la capacité à rester une journée entière, avec des animations du matin au soir. On peut donc espérer que les efforts du resort de mettre ses nouvelles attractions aux Walt Disney Studios paieront pour longtemps, et que Ratatouille n'est que le début de cette nouvelle politique, après celle des restrictions budgétaires.

Mais Ratatouille: l'aventure totalement toquée de Rémy annonce aussi le retour aux standards des parcs Disney pour Disneyland Paris, c'est-à-dire des attractions à forte capacité, avec des storylines définies et l'envie d’émerveiller le guest, à travers des détails soignés, des effets uniques nous transportant ainsi dans un autre monde. Enfin, les imagineers ont retenu les leçons du passé pour cette nouvelle zone, et ont décidé d'améliorer grandement le ressenti du visiteur sur ce parc, en incluant dès le début des Fast Pass, une file single rider etc... et ne pas reproduire la même erreur qu'à Crush's Coaster, toujours plein à craquer. Car cette attraction s'annonce, et sa zone, s'annonce d'emblée comme un succès et risque donc d'être pris d'assaut très souvent.

Ratatouille et sa zone parisienne ont aujourd'hui la lourde tâche de faire revenir Disneyland Paris parmi les plus grands. Tous les espoirs reposent sur cette attraction, aussi bien niveau économique, visiteurs, futurs etc... Avec de longues années devant elle, cette attraction rentrera vite dans le cœur des visiteurs, et au top des attractions familiales mondiales. C'est un avenir prometteur qui s'annonce pour le mini-Paris unique, à nous de l’apprécier comme il se doit. Rendez-vous à l'été !

Partagez l'article en 1 clic !
Ecrit par cyjune

Avec un vive intérêt pour l'univers de Disney depuis mon plus jeune âge, c'est tout naturellement que je deviens fan du resort français lors de ma 1ère visite. Et aujourd'hui j'espère partager ma passion depuis mon intégration dans DLRP Express.

Commentaires

S'inscrire pour poster des commentaires

guillaume77 Le 25/02/2015 à 17:56

Plus de 7 mois après l'inauguration il serait intéressant de faire un nouvel article qui serait un premier bilan, reprenant chacun des enjeux de cet article et voir si les objectifs ont tous été atteints.

juke production Le 22/02/2014 à 10:45

Excellent article, nous voulons des photos de l'avancée des travaux plu souvent !!

jeffdeck Le 29/01/2014 à 21:15

Merci pour vos excellentes analyses.

Facebook Twitter

guillaume77 Le 28/01/2014 à 21:35

Merci beaucoup DLRPexpress pour cet excellent article en 4 parties. Continuez de nous faire vivre l'arrivée de cette nouvelle attraction tant attendue. J'espère que vous serez bientôt en mesure de nous communiquer la date officielle de l'ouverture de RATTR.



jeffdeck Le 27/01/2014 à 21:52

Bref faut trouver une solution. Mon petit fils, avec son déguisement de Buzz l'éclair et sa voiture de flash Mc Queen, me dit : "Va aller à Disneyland paris avec Papi".
Allez encore encore du rêve. rappelez vous "Rien que d'y penser ça fait rêver" 1997 première visite pour les cinq ans. Merci à mon petit frère d'avoir insisté.


Facebook Twitter

jeffdeck Le 27/01/2014 à 21:41

un petit commentaire de ma chérie. Avant, il y avait des options gratuites pour les moins de 12 ans. Et un séjour à Disney est maintenant en compétition avec d'autres activités de loisir pour le même montant!!!!!!

Facebook Twitter

jeffdeck Le 27/01/2014 à 21:33

Je voudrais revenir sur l'aspect re-dynamisation de cette attraction. faire revenir les familles etc. Je pense être l'exemple type famille fan du ressort. Mais un grand nombre de mes enfants ont maintenant plus de 12 ans et là ça fait un budget. Faudrait qu'il pense à faire adulte et -18 ans gratuit. Vous inquiétez pas, avec les grands on consomme aussi au resto, en cadeau souvenir etc. Bref avce ce type d'effort je serai de nouveu à disney avec ma tribu, les amis. Pensez y

Facebook Twitter

guillaume77 Le 26/01/2014 à 21:17

Je suis impatient d'être demain pour découvrir la suite de ce très bon article !

langbach Le 26/01/2014 à 07:17

Je suis impatiente de voir ......

Facebook

Le 26/01/2014 à 00:06

Très bel article sur une attraction qui sera majeur pour le futur de Disneyland Paris!

Answer Le 25/01/2014 à 23:27

Oui ! Et une file single rider à Crush ! Que demande le peuple :D ?

metrix Le 25/01/2014 à 23:21

oui c'est vrai que c'est assez familial quand même crush, heureusement qu'on va avoir une file fast pass sinon l'attraction aurai était infréquentable au début !

Answer Le 25/01/2014 à 22:26

Bien vu metrix ! Tu as en effet raison. Par contre Crush's Coaster à beau être un "coaster", il reste néanmoins fréquenter par les familles, tout comme RATTR le sera.

metrix Le 25/01/2014 à 22:10

Answer j'aimerai vraiment que l’attraction face baisser l'attente de crush's coster mais je pense pas que se soit vraiment pour la même tranche d'age ?! Puis au début comme dit dans l'article les gens vont venir au studio plus qu'avant pour découvrir la nouvelle attraction et le land donc il ferons obligatoirement les autres attractions aussi donc sa risque d'augmenter un peu l'affluence de toute les attractions en générale du studio.

Answer Le 25/01/2014 à 20:57

Je pense que Ratatouille détrônera sans problème Crush's Coaster et devrait faire ainsi baisser le temps d'attente de ce dernier.

13/08 Le Disney PhotoPass Day est de retour le 19 août à Disneyland Paris
12/05 L'affiche Pin Trading de mai 2018 à Disneyland Paris
04/04 Pin Trading Event Back To Neverland à Disneyland Paris
04/04 L'affiche Pin Trading d'avril 2018 à Disneyland Paris